A+ A A-

France Pari en bonne voix dans la conquête du public

France Pari semble s’enraciner de plus en plus dans le cœur du public et surtout dans celui des adeptes des paris sportifs. francepari

Pendant l’année 2014, le bookmaker a réalisé une hausse importante dans ses activités, se concrétisant par une augmentation de 42 % de son chiffre d’affaires.
Au-dessus de son seuil de rentabilité

Le bilan sur l’année 2014 sur les résultats de France Pari, un des bookmakers les plus actifs actuellement, a démontré une impressionnante croissance de ses activités.

En effet, l’établissement affiche une hausse de 42 % de ses recettes et notamment un EBITDA de +0,5 millions d’euros, pour un résultat de +0,3 millions d’euros. Le bookmaker se place ainsi parmi les concurrents principaux des autres établissements les plus connus comme Betclic.

Ce succès est apporté par l’enthousiasme que le public adresse à sa filiale, l’entité B2B SPORTNCO.

Le public apprécie tout particulièrement l’accessibilité de ses services à partir des appareils mobiles. Avec ce procédé, effectuer des paris devient plus rapide et surtout plus facile. La majorité des recettes de l’établissement pendant l’année 2014 touchait essentiellement aux paris sportifs, de l’ordre de 15,8 millions d’euros. Quant aux paris hippiques, ils ne concernaient qu’un million d’euros.

Selon Hervé Schlosser, le bookmaker est en bonne voix pour conquérir le public. Cette conquête est d’autant plus renforcée par une augmentation des fonds destinés à la promotion de ce type d’activité. Un nouveau budget pourra être utilisé d’une part pour améliorer les services locales de l’établissement mais aussi pour essayer de faire une expansion de ses services, à l’échelle internationale, notamment vers le marché européen, polonais ou encore portugais.

En tout, le bilan de 2014 a affiché une hausse de 21 % en ce qui concerne les paris sportifs pour permettre une croissance générale de 58% de la part de SPORTNCO.

Des services de choix en faveur du public

France Pari peut compter sur la qualité de ses plateformes et son expérience sur la technologie. En effet, il entre en relation avec plusieurs professionnels du domaine dont JAOGROUPE, NetBet ou encore Favbet avec qui le bookmaker vient notamment de renouveler sa collaboration.

Le bookmaker a pu réaliser 6 % des recettes générales sur le territoire de France dans le domaine des paris sportifs.

L’établissement est beaucoup plus ambitieux pour les années à venir, en essayant de remporter les 10%. Pour ce faire, le bookmaker veut développer l’accès de ses services via mobile, ce procédé étant celui qui convient le mieux à l’avancée technologique actuelle.

Parier sur les paris hippiques